Promotion de la santé

Vous planifiez un projet ou un programme de promotion de la santé ou de prévention ? Les principes fondamentaux et des actions dans ces domaines impliquent :

  • d’avoir conscience des facteurs d’influence complexes sur la santé (compréhension de ce que signifie « la santé » dans sa globalité) ;
  • de se concentrer sur la santé et les ressources et non sur les maladies et les déficits (salutogenèse et empowerment);
  • d’augmenter les options d’actions d’individus, de groupes et d’organisations et de promouvoir l’autodétermination(empowerment) ;
  • de planifier et mettre en œuvre des projets et des programmes non pas pour, mais avec les groupes cibles (participation);
  • de créer des cadres de vie plus favorables à la santé (approche setting).
  • de supprimer les inégalités en matière de santé (égalité des chances);

La prise en compte de ces principes fondamentaux dans la pratique n’est pas simple, mais elle renforce le potentiel d’effets durables.

  • Le projet tient compte des fondements et principes d’actions de la promotion de la santé et de la prévention.

    Indicateurs Phases du projet
    CO IM VA

    Compréhension globale de la santé: le projet repose sur une compréhension globale de la santé, qui résulte de l’interaction entre divers facteurs d’influence (p. ex. déterminants de la santé).

    Salutogenèse et renforcement des ressources: le projet met l’accent sur la création, le maintien et la promotion de la santé, et accorde une importance centrale aux ressources et aux facteurs de protection.

    Empowerment: le projet crée et développe des possibilités d’action pour les individus, groupes et organisations, et leur permet d’aménager avec une plus grande autonomie des modes et des conditions de vie favorables à la santé.

    Participation: les acteurs des settings et, en particulier, les groupes cibles participent de manière adéquate à la planification, la mise en œuvre et l’évaluation du projet et sont associés aux processus de décision.

    Approche en setting: afin d’obtenir les effets voulus, le projet intervient dans des settings avec pour objectif d’établir des structures plus favorables à la santé.

    Egalité des chances en matière de santé: la diversité sociale (p. ex. âge, formation, statut social, sexe, orientation sexuelle, statut/vécu migratoire, troubles, etc.) est prise en compte de manière adéquate dans le choix des settings, des groupes cibles et de la méthodologie.

Critères de qualité (projets) (pdf)
Critères de qualité (projets) (xlsm.zip)

  • Cette checkliste, qui se base sur la liste des critères de qualité pour les projets, vous permet de tester votre sensibilité aux différences entre les sexes (genre). De plus, elle vous donne des indications sur les aspects du projet pour lesquels vous pouvez tenir compte des aspects de genre.
    Si vous répétez l'évaluation régulièrement, que vous vous fixez des objectifs qualité dans les domaines à améliorer et que vous prenez les mesures correspondantes, vous pourrez évaluer et suivre vos progrès dans la prise en compte du genre.

    Checkliste (pdf)
  • Cette checkliste, qui se base sur les critères de qualité pour les projets, vous permet de tester votre sensibilité à la réalité des hommes et des femmes issus de la migration. De plus, elle vous donne des indications sur les aspects du projet pour lesquels vous pouvez tenir compte de la dimension migration. Elle s’applique donc en particulier aux projets qui ne s’adressent pas (seulement) de manière spécifique à des hommes et des femmes issus de la migration.
    Si vous répétez l'évaluation régulièrement, que vous vous fixez des objectifs qualité dans les domaines à améliorer et que vous prenez les mesures correspondantes, vous pourrez évaluer et suivre vos progrès dans la prise en compte de la dimension migration.

    Checkliste (pdf)
  • Le diagramme de l’inégalité vous aide à identifier les caractéristiques socio-économiques et socio-démographiques des groupes cibles. Il permet d’analyser les différences qui existent entre les groupes cibles, et entre l’équipe du projet et certains groupes cibles. Sur la base de cette analyse, des inégalités spécifiques, mais aussi des chances et des ressources des groupes cibles peuvent être notées dans le tableau ci-dessous.

    Modèle (doc.zip) | Document de travail (pdf)
  • Dans quelle mesure votre projet ou votre programme tient-il compte des principes fondamentaux de la promotion de la santé?
  • Les parties prenantes et les groupes cibles sont-ils impliqués dans la planification, la réalisation et l’évaluation du programme ou du projet ?
  • De quelle manière votre projet ou votre programme diminue-t-il les inégalités en matière de santé?
  • Facteurs documentés sur le plan scientifique qui exercent une influence positive ou négative sur la santé d'individus ou de groupes de la population: facteurs biologiques, ressources et modes de vie individuels, conditions écologiques, économiques, culturelles et sociales. Les déterminants de la santé interagissent mutuellement et peuvent à la fois être des ressources et facteurs de protection, mais également des contraintes et facteurs de risque. (Voir Infodrog 2018)
  • Par empowerment, on entend, d'une part, la capacitation et le renforcement de personnes, groupes et organisations à déterminer de manière autonome l'aménagement de leur cadre de vie et, d'autre part, le soutien professionnel pour ce processus. (Voir Habermann-Horstmeier 2017, 128; Gollner et al. 2018, 408) En matière de promotion de la santé et de prévention, l'empowerment signifie le soutien destiné à renforcer les ressources, à augmenter les possibilités d'action, à promouvoir l'auto-organisation et l'action collective ainsi qu'à assumer la responsabilité pour sa propre santé et la santé des autres. (Voir Stark 1996 in Seckinger et al. 2000, 7)
  • Á la différence du terme «sexe», le «genre» ne désigne pas le sexe biologique mais les aspects socialement construits de l'identité sexuelle (par ex. normes sociales, rôles, relations liées au sexe). Ces aspects doivent être compris dans le contexte historique et culturel et se modifient en fonction des développements de la société.
  • Le terme de migration désigne le déplacement de groupes de population. Dans le contexte de la promotion de la santé, la prise en considération de l'élément migration signifie tenir compte de manière appropriée des défis que doivent relever les migrantes et les migrants.
  • Implication active de personnes et groupes dans la planification, réalisation et évaluation d'interventions (projets) touchant leurs conditions et leurs modes de vie.
  • La promotion de la santé est axée sur une approche salutogénique et porte sur la question «Qu'est-ce qui maintient les êtres humains en bonne santé?». Son objectif est d'améliorer les conditions de vie favorables à la santé et de renforcer les ressources et potentiels dans ce domaine. Les mesures de promotion de la santé cherchent à intervenir sur les conditions économiques, écologiques, culturelles et sociales de l'aménagement du cadre de vie (structures) ainsi que sur les compétences et types de comportements de certaines personnes et groupes de population. (Voir Hurrelmann et al. 2018; Habermann-Horstmeier 2017, 131) -> À différencier de prévention des maladies.
  • Interventions destinées à éviter l'apparition et la propagation de maladies. Les mesures de prévention visent à empêcher et à écarter les risques de maladies. La prévention s'oriente sur le principe de l'approche pathogénique et traite de la question «Qu'est-ce qui rend les gens malades?». (Voir Hurrelmann et al. 2018). - La prévention primaire intervient avant la première manifestation d'un état non souhaité tel qu'une maladie et sert à éviter un tel état. La prévention primaire se recoupe dans ce domaine avec la promotion de la santé. - La prévention secondaire sert à détecter de manière précoce, à endiguer et à retarder des maladies. - La prévention tertiaire intervient lorsqu'une maladie ou un état non souhaité est déjà manifeste. Elle sert à éviter la progression, à atténuer les conséquences et les chronicités, à prévenir les rechutes et à rétablir les capacités fonctionnelles et la qualité de vie après une maladie. (Voir Leppin 2018, 48ff ainsi que Franzkowiak 2018) -> À différencier de promotion de la santé
  • Concept (de Aaron Antonovsky) consistant à étudier l’origine, le développement et la promotion de la santé. La salutogenèse se focalise sur les ressources et les facteurs de protection et sur ce qui maintient les personnes en bonne santé bien qu'elles soient soumises à des risques et des contraintes. (Voir Habermann-Horstmeier 2017, 139 ainsi que Promotion Santé Suisse 2019, 5) -> À différencier de pathogenèse
  • Le sens de la cohérence est un élément central de la salutogenèse. Il aide les personnes à comprendre les liens entre causes et effets dans leur vie (compréhensibilité), à leur donner un sens (signifiance) et à acquérir ainsi la conviction de pouvoir organiser de manière autonome leur propre vie (gérabilité). (Voir Habermann-Horstmeier 2017, 135; Antonovsky 1979)
  • Système social délimité dans lequel des personnes vivent, apprennent, travaillent, etc. (par ex. entreprise, école, établissement médico-social (EMS), commune/quartier, famille, association) et qui exerce une influence sur leur santé.
  • L'égalité des chances en matière de santé est un principe fondamental de la politique de santé qui vise à ce que toutes les personnes aient les mêmes possibilités de développer, de préserver et de rétablir leur santé. Au lieu d'une égalité du résultat («santé identique pour toutes et tous»), l'égalité des chances se réfère plutôt à l'égalité des possibilités relatives à la santé («mêmes chances pour toutes et tous concernant la santé»). L'équité des chances en matière de santé est un principe de mise en œuvre opérationnelle et se réfère à la création de conditions qui permettent à toute personne de mener une vie en bonne santé.
Dernière modification: dimanche 29 janvier 2017 16:02